En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et des boutons de partage de contenus vers les réseaux sociaux.

Suivez-nous

En cas de séparation

Si l'un des époux séparés décède, l'autre conserve les droits que la loi accorde au conjoint survivant si la séparation n'a pas été prononcée contre lui.


En cas de divorce

Les enfants conservent leurs droits.
Les ex-époux ne sont plus héritiers l'un de l'autre.
Les ex-époux peuvent décider de maintenir ou non les donations et les avantages matrimoniaux qu'ils s'étaient consentis lors du mariage ou après.


Toutefois, en cas de divorce prononcé aux torts exclusifs, l'époux coupable perd le bénéfice des donations et avantages matrimoniaux qui lui avaient été consentis.